Déchèterie fluviale

Une déchèterie fluviale offrant un service de proximité en plein centre-ville de Lyon.
19.11.2021 / Logistique Urbaine / Auvergne-Rhône-Alpes

Quelle est l'innovation portée par le projet ?

Afin de pallier au manque de déchèterie dans l’hyper centre, cette solution par le fleuve permet de proposer un service hebdomadaire de collecte et tri des déchets, sans que l’utilisation de foncier dédié soit nécessaire.

Année de mise en oeuvre : 2020

Porteur du projet

Collectivité

Métropole de Lyon

https://www.grandlyon.com/

Métropole de Lyon

20 rue du Lac, CS 33569
69505 Lyon

0000000000

https://www.grandlyon.com/

Efodor@grandlyon.com

Facebook

Twitter

Comment le projet fonctionne t-il ? +

Le développement démographique et économique de la métropole de Lyon engendre une augmentation du volume de déchets à traiter localement. Avant cette solution, la ville de Lyon ne disposait que de 2 déchèteries, là où 8 seraient nécessaires d’après les préconisations Ademe (https://www.ademe.fr/expertises/dechets/quoi-parle-t/prevention-gestion-dechets/dossier/collecte/collecte-decheteries).


L’objectif devient alors de proposer un service de déchèterie à la hauteur de la demande dans un milieu urbain très dense, où le foncier disponible se fait rare. Le mode fluvial se présente comme une solution efficace puisqu’il ne nécessite pas d’emprise foncière, ne génère pas de nuisance sur la voirie et permet une fluidification du trafic.


Pour ce faire, la Métropole de Lyon a validé l’expérimentation River tri conduite entre 2016 et 2019 avec la mise en place d’un service pérenne : la déchèterie fluviale. Une barge aménagée est amarrée sur un quai du 5ème arrondissement de Lyon, tous les samedis de 9h à 18h. en été, de 10 à 16h00 en hiver.


Le matin, un pousseur amarre la barge spécifiquement construite pour trier directement les déchets (encombrants, meubles, papier, carton, équipements électriques...).


En fin de journée, le pousseur récupère la barge et l’amarre ensuite au Port Edouard Herriot, où les déchets collectés sont envoyés vers les filières de valorisation classiques.


Quels sont les usages concernés par le projet ? +

Les ménages résidant sur les 2e et 5e arrondissements de Lyon, voire au-delà pour ceux motorisés.


Quels sont les clefs de réussites et leviers facilitateurs du projet ? +

VNF : Le succès de la déchèterie fluviale du quai Fulchiron encourage à dupliquer l’expérience à Lyon.


Plusieurs blocages sont à lever : les travaux de dragage au droit du pont Morand (pressenti comme 2e point d’amarrage) ne permettent pas encore d’atteindre la côte demandée pour le tirant d’eau de la barge. En outre, le projet de logistique urbain souhaité sur ce site demande la mise en œuvre d’une organisation sépcifique pour de la co-activité


Aménagement des quais pour accueillir les voitures à proximité directe de la barge


Intégration urbaine ; lieu parfaitement accessible


Coût : tonnages plus faibles qu’une déchèterie classique. Un coût à la tonne très élevé


Motorisation de la barge : nécessité d’une évolution vers une motorisation propre


Fiabilité des rendez-vous : soumis aux aléas climatiques (crues) et donc possiblement suspendus sans préavis


- Communication, développement des points de collecte pour optimiser la barge


Autres projets du porteur

Partager :