Station d’avitaillement – GNC, hydrogène, électricité

Mettre à disposition des stations d’avitaillement de carburants alternatifs à l’essence et au diesel, pour favoriser un changement de flotte des véhicules du territoire et réduire ainsi les émissions de GES, NOx et particules fines liées au transport de personnes et de marchandises
19.11.2021 / Logistique Urbaine / grand

Quelle est l'innovation portée par le projet ?

Mise à disposition de stations d’avitaillement (électricité, GNC, hydrogène) sur le territoire de la CASC. L’hydrogène est produit sur place par électrolyse à partir d’électricité verte.

Année de mise en oeuvre : 2012

Porteur du projet

Collectivité

Communauté d’Agglomération Sarreguemines Confluences

http://www.agglo-sarreguemines.fr/

Communauté d’Agglomération Sarreguemines Confluences

99 Rue du Maréchal Foch
57200 Sarreguemines

03 87 28 53 21

http://www.agglo-sarreguemines.fr/

claire.kieffer@agglo-sarreguemines.fr

Facebook

Comment le projet fonctionne t-il ? +

Suite à la réalisation en 2012 du bilan carbone de la collectivité et du diagnostic de son PCET, il est ressorti que les premiers secteurs émetteurs à l’échelle de la CASC sont le bâtiment et les transports. Afin de diminuer l’impact environnemental du transport, la CASC a souhaité mettre en place des stations d’avitaillement GNC, hydrogène et des bornes de recharge pour véhicules électriques sur son territoire.


Bornes de recharge électrique : 6 bornes installées en 2012, 17 bornes en 2020 avec un objectif de 28 bornes en 2022-2023.


Ces stations permettent de diminuer les externalités négatives environnementales – aussi bien pour les artisans, les transporteurs des derniers kilomètres ou les poids lourds, que pour les particuliers. La mise en place de ces stations facilite le renouvellement des flottes de véhicules de transports de marchandises avec des « véhicules propres » : diminution des émissions de NOx, GES et particules fines liées au transport de marchandises (et de personnes).


Pour lancer cette dynamique, la collectivité a renouvelé la moitié de sa flotte de bus et de collecte d’ordures ménagères vers le GNC. Une partie de sa flotte de véhicules légers et utilitaires est électrique ou au GNC.


La CASC assure également pour l’instant la gratuité des bornes de recharge électrique pour inciter particuliers et professionnels à renouveler leur flotte.


Quels sont les usages concernés par le projet ? +

Cette solution s’adresse aussi bien aux particuliers, qu’aux professionnels.


L’électrique et l’hydrogène s’adresse plutôt aux petits utilitaires (artisans par exemple), le GNC aux flottes plus lourdes (poids lourds par exemple).


Quels sont les clefs de réussites et leviers facilitateurs du projet ? +

Le maillage des bornes de recharge et stations d’avitaillement doit être pensé en fonction des lieux d’activité économique et touristique – principalement dans la ville centre (Sarreguemines).


L’un des facteurs de réussite du projet est l’utilisation des bornes de recharge et de la station gaz par les acteurs économiques du territoire.


Freins potentiels :


-           Manque de SAV pour les véhicules hydrogène qui entraine une sous-utilisation de la station


-           Véhicules ventouse monopolisant les bornes de recharge électrique


Pour dépasser ces freins :


-           Déploiement de nouveaux usages des installations (lancement Appel à projet d’initiative privée : mobilité + process d’industriel qui ont des besoins en hydrogène vert).


-           Travail sur des offres de formation initiale ou continue avec l’enseignement supérieur pour former des techniciens et assurer la maintenance en local (Université de Lorraine – IUT Moselle EST).


-           Tarification des bornes de recharge


Partager :