Navette fluviale pour livrer l’hyper-centre – plateforme Fischerstaden

Livrer le centre-ville de Strasbourg par voie d’eau, associé à une livraison « du dernier kilomètre » par des vélos cargos électriques.
19.11.2021 / Logistique Urbaine / grand

Quelle est l'innovation portée par le projet ?

Une solution innovante pour approvisionner des restaurants et bars du centre-ville, évacuer des déchets recyclables, livrer des colis dans l’hyper-centre – en limitant les émissions et renforçant la qualité de vie des riverains.

Année de mise en oeuvre : 2020

Porteur du projet

Collectivité

Eurométropole de Strasbourg

https://www.strasbourg.eu/

Eurométropole de Strasbourg

1 parc de l'Étoile
67076 Strasbourg

03 68 98 65 68

https://www.strasbourg.eu/

herve.krieger@strasbourg.eu

Twitter

LinkedIn

Comment le projet fonctionne t-il ? +

Les externalités négatives liées au transport de marchandises en ville sont multiples : enjeux de qualité de l’air, d’émission de gaz à effet de serre, impact sur la qualité de vie des riverains (nuisances sonores, congestion de la circulation). Ces externalités sont particulièrement prégnantes dans les grandes métropoles qui cherchent des solutions plus vertueuses pour faire livrer les marchandises essentielles à leur activité économique.

Le report modal fluvial (couplé à la livraison dernier km en vélo-cargo électrique) pour le transport de marchandises permet de limiter les émissions de CO2 liées à l’approvisionnement de l’hyper-centre, évitant également des émissions de NOx et particules fines. Cette solution contribue au désencombrement de la voirie et donc à limiter la congestion sur le secteur du centre-ville. De plus, les livraisons en vélo cargos électriques sont silencieuses et ont une emprise moindre sur la qualité de vie des riverains et piétons sur la Grand-Île.

Suite à l’appel à projet lancé en 2019 par l’Eurométropole de Strasbourg et Voies Navigables de France (VNF), ce service de logistique urbaine fluviale a démarré en 2020. Grâce à un réaménagement du quai Fischerstaden en plateforme logistique, la péniche (opérée par ULS – Urban Logistic Solutions) permet d’approvisionner l’hyper-centre de Strasbourg en 27 minutes.

A terme, l’objectif est de transporter jusqu’à 122 tonnes de marchandises vers les commerçants, les cafés-hôtels-restaurants et de livrer les colis de professionnels et particuliers localisés dans l’hyper-centre.  Ce système permet également d’acheminer le matériel des chantiers. Sur le flux retour, à terme il sera possible de réacheminer jusqu’à 48 tonnes par jour de déchets recyclables (papiers, cartons, consignes) provenant de la Grand-Île.

 


Quels sont les usages concernés par le projet ? +

Les usagers susceptibles d’utiliser cette solution sont les commerçants du centre-ville pour évacuer leurs déchets recyclables, les livreurs de colis (aux particuliers et aux professionnels) et les livreurs qui approvisionnent les restaurants et bars du centre-ville. Cette solution est également utilisable pour livrer des chantiers de BTP.


Quels sont les clefs de réussites et leviers facilitateurs du projet ? +

Pour mettre en œuvre ce projet, il est nécessaire de :


-           Disposer de foncier et d’une infrastructure adaptée : en aval, un entrepôt de massification en bord à eau, en aval, un quai aménagé en cœur de ville permettant l’exercice d’une activité de logistique urbaine.


-           Avoir une société opératrice de logistique par voie fluviale prête à investir et avec un modèle économique solide


Facteurs de réussite :


-           Volonté politique : choix d’aménagement, et intégration des enjeux du dernier km


-           Partager une vision commune entre collectivité et opérateur de la voie fluviale


-           Bonne coordination entre les acteurs pour massifier les flux de marchandise


-           Politique publique incitative et réglementation cohérente et favorable : pour mettre en œuvre ce projet, il est essentiel que la réglementation mise en place par la collectivité favorise ce type de report modal. A Strasbourg, la ZFE (2018) interdit l’accès aux véhicules de livraison après 10h30 (sauf GNV et électriques jusqu’à 11h30) – les vélo cargos à assistance électrique qui assure le dernier maillon après la livraison fluviale peuvent eux circuler toute la journée. Cela représente donc un avantage compétitif pour ce mode de livraison.


-           Capacité de l’opérateur du dernier km à nouer des partenariats commerciaux avec des donneurs d’ordre


Les freins potentiels de ce projet :


-           Rupture de charge


-           Réseaux et équipements à développer – impact sur le performance économique et technique


-           Gouvernance et choix politiques qui pourraient fragiliser le développement


-           Intégration urbaine et partage de voirie


Communication, pédagogie : la livraison du dernier km par voie fluvial n’est pas encore très répandue ce qui demande à faire la démonstration des externalités positives de ce type de solutions logistiques en matière de qualité de l’air et de fonctionnement urbain.


Partage des enjeux au travers d’une gouvernance adaptée car ce type de projet couvre bon nombre de politiques publiques (développement économique, mobilités, urbanisme, aménagement…)


Partager :