Contrôle automatique du stationnement par borne GSM

Implémentation de bornes GSM pour favoriser le stationnement de courte durée et faciliter les livraisons aux commerces de proximité
22.12.2021 / Logistique Urbaine / Nouvelle-Aquitaine

Quelle est l'innovation portée par le projet ?

Dans le cadre du réaménagement du parvis de la gare, une vingtaine de bornes ont été installées. Des boucles magnétiques placées au sol détectent l’arrivée des véhicules en stationnement. La borne affiche des informations sur les véhicules et le temps de stationnement autorisés.

Année de mise en oeuvre : 2007

Porteur du projet

Collectivité

Ville de Poitiers

https://www.poitiers.fr/

Ville de Poitiers

Grand Poitiers Adresse : 84, rue des Carmélites
86000 Grand Poitiers

05.49.41.91.52

https://www.poitiers.fr/

sylvain.rioland@grandpoitiers.fr

Facebook

Twitter

Comment le projet fonctionne t-il ? +

Dans le cadre du réaménagement du quartier de la gare et de la création du Pôle d’échanges multimodal de Poitiers comprenant un espace d’arrêt minute (124 places) et 760 places de stationnement, s’est posée la question du stationnement des véhicules sur le parvis de la gare SNCF où se trouvent plusieurs commerces de proximité (bars, restaurants, presse, boulangerie, pharmacies…). Afin de favoriser le stationnement de courte durée et faciliter les livraisons, la Mairie et l’Agglomération ont choisi d’installer un dispositif de bornes dynamiques GSM.

Grâce à ce système, les statistiques en 2008 ont montré que les places les plus fréquentées avaient accueilli plus de 40 véhicules entre 8 heures et 20 heures en semaine. 74% des stationnements durent moins de dix minutes (et 48% moins de 5 minutes).

Les 26% de stationnements qui excèdent 10 minutes et peuvent faire l’objet d’une contravention sont en général libérés dans les 5 minutes (dans 63% des cas). Il en découle un accroissement de la rotation des véhicules qui atteint en moyenne 30 voitures / jour /place (3 à 5 en voirie).

Lorsqu'un véhicule stationne sur l'aire, une boucle magnétique installée dans le sol détecte sa présence et indique sur les bornes GSM la qualité des usagers autorisés à s’arrêter et le temps de stationnement correspondant. Au terme de ce délai (augmenté d’un délai de grâce), un message téléphonique est adressé aux autorités qui procèdent à la verbalisation. L’agglomération a aujourd’hui stoppé cet envoi de message aux autorités, mais les bornes continuent d’être efficaces car elles indiquent le temps restant autorisé pour stationner.

Ces bornes GSM triangulaires commandent un à deux emplacements et affichent des messages d’information qui peuvent varier selon l’heure de la journée. Elles permettent un stationnement réservé aux livraisons de 5h à 11h et, en dehors de cette plage horaire, un stationnement gratuit limité à dix minutes.

Les plages horaires et la durée de stationnement sont paramétrables par la collectivité.

Ce système permet ainsi à la municipalité de gérer le stationnement à distance (via internet) et de modifier les autorisations selon le régime horaire (handicapés, livraisons, dimanche).

 


Quels sont les usages concernés par le projet ? +

Ce système permet de favoriser l’accès aux places pour livrer les commerces à proximité de la gare (bars, restaurants, presse, pharmacie…). Les bornes indiquent ainsi l’accès strictement réservé aux professionnels de la livraison entre 5h et 11h.


Quels sont les clefs de réussites et leviers facilitateurs du projet ? +

Ces bornes sont intéressantes à utiliser dans un espace urbain contraint, où il est important que tous les usagers aient un accès à un stationnement (ici, gare ferroviaire et commerces de proximité), tout en permettant aux professionnels de réaliser des livraisons en toute sécurité.


Le matériel a un aspect pédagogique ; les bornes indiquent en temps réel le type de véhicules autorisé et le temps restant et permettent ainsi une autorégulation du temps de stationnement in situ


L’accès à un intranet permet à la collectivité d’adapter les horaires, et de modifier en temps réel le type d’autorisation.


Afin de garantir le respect du dispositif et permettre la meilleure rotation de stationnement, il est nécessaire qu’une régulation par des agents de la Police municipale ou des ASVP soit assurée tout au moins durant les premiers mois d’expérimentation pour que les usagers s’approprient le dispositif mis en œuvre. L’absence de régulation par la Collectivité entraine une diminution de l’efficacité de la borne.


Partager :