Centre multimodal de distribution urbaine (CMDU)

Décarbonation, mutualisation et optimisation des livraisons du dernier kilomètre
27.01.2022 / Logistique Urbaine / hauts-france

Quelle est l'innovation portée par le projet ?

Le Centre multimodal de distribution urbaine (CMDU) est un équipement logistique situé au Port de Lille proposant aux commerçants et transporteurs une série de services basée sur l’organisation, la mutualisation et l’optimisation du premier et dernier kilomètre.

Année de mise en oeuvre : 2015

Porteur du projet

Entreprise

PORTS DE LILLE

https://www.portsdelille.com/

PORTS DE LILLE

Place Leroux de Fauquemont
59014 Lille

+33 (0)3 20 22 73 80

https://www.portsdelille.com/

contact@portsdelille.com

LinkedIn

Comment le projet fonctionne t-il ? +

Porteur d’initiatives innovantes, Ports de Lille met à disposition ces espaces logistiques au service du dynamisme économique et urbaine de la métropole de Lille. Sa localisation proche du bassin de consommation et ses activités combinant le fluvial, le ferroviaire et le routier font de lui un acteur privilégié et volontaire dans les activités de logistique urbaine du territoire lillois.


Anticipant les changements de modes de consommation, Ports de Lille se dote en 2015 d’un Centre multimodal de distribution urbaine (CMDU) ayant pour missions :



  • Massifier le transport de marchandises,

  • Optimiser des livraisons et

  • Réduire la congestion et la pollution en consolidant, mutualisant et optimisant les flux en un lieu.


En optimisant et en mutualisant les livraisons, le CMDU concourt à diminuer le trafic en ville et améliorer l’efficience de la logistique du dernier kilomètre. De plus, en adoptant prioritairement des véhicules de transport « propres » tels que des triporteurs, véhicules électriques ou propulsés au gaz naturel comprimé, le CMDU contribue à la réduction des nuisances environnementales.


Le CMDU est une véritable plateforme de services à disposition des commerçants et des transporteurs de la métropole lilloise.


L’ambition de Ports de Lille est de proposer un équipement de massification des marchandises acheminées de l’extérieur de l’agglomération par voie d’eau, rail ou route puis distribuées aux commerces du centre-ville.



  • Le CMDU offre la possibilité de disposer de réserves déportées pour les commerçants, de profiter de capacités de stockage avancés pour leurs fournisseurs, d’intégrer des solutions de groupage-dégroupage pour les transporteurs, et de bien d’autres services personnalisés.

  • L’offre du CMDU porte également sur les possibilités pour les commerçants, de bénéficier d’un service de reprise des emballages, cartons, plastiques afin de débarrasser les surfaces commerciales.

  • En optimisant et en mutualisant les livraisons dans une perspective de « juste à temps », le CMDU concourt à diminuer le trafic en ville.

  • De plus, en adoptant prioritairement des véhicules de transport « propres » tels des triporteurs, véhicules électriques ou propulsés au GNC, le CMDU contribue à la réduction des nuisances environnementales.


Quels sont les usages concernés par le projet ? +

Le CMDU est une plateforme de services à disposition de nombreux acteurs de la Métropole de Lille. Plus précisément, Urby Lille, actuel opérateur de la logistique urbaine installé au CMDU depuis 2020, propose des solutions de transport propre et des services de mutualisation, de stockage et d’optimisation des livraisons aux transporteurs, messagers, commerçants, artisans, collectivités, entreprises et particuliers sur le périmètre de la Métropole de Lille.


Quels sont les clefs de réussites et leviers facilitateurs du projet ? +

Dans un contexte idéal, les collectivités locales ont une vision stratégique de l’acheminement multimodal de marchandises à l’échelle de leurs territoires et des bassins de consommation. Ainsi, elles devraient planifier, organiser et soutenir les différents espaces logistiques existants (et à créer) au service de la dynamique économique et urbaine locale. Le CMDU est un des outils à disposition des collectivités souhaitant massifier les flux de marchandises, mais pas le seul.


Il est nécessaire aussi :



  • D’élaborer un schéma directeur visant à rationaliser l’usage des modes routiers et favoriser l’utilisation du fret ferroviaire et des voies d’eau

  • De favoriser la complémentarité entre les modes de transport et la coopération entre les opérateurs en renforçant l’intermodalité pour les marchandises en lien avec le territoire

  • D’optimiser l’utilisation des réseaux et équipements existants et de préserver les sites logistiques urbains de proximité

  • D’organiser une gestion des livraisons en milieu urbain efficace et respectueuse du fonctionnement des centres-villes et en contribuant à leur dynamisme économique


Une coopération de l’ensemble des acteurs publics et privés, impliqués dans la logistique urbaine pour :



  • Agir sur chaque maillon de la chaine logistique et tendre vers la massification

  • Mettre à disposition des espaces fonciers pour l’accueil de zones multifonctionnelles

  • Mettre en œuvre une réglementation coercitive et harmonisée et de soutien aux acteurs utilisant ces espaces


Une faible efficience organisationnelle, économique et environnementale :



  • Le dysfonctionnement de la logistique urbaine est dû aux conflits d’usage de l’espace et à la souplesse et la performance des modes routiers laissant peu de places aux alternatives.

  • L’encombrement de la voirie urbaine est lié non seulement à la circulation des véhicules de livraison, mais aussi au manque de stationnement dédié ce qui contribue à la congestion et l’insécurité routière.

  • La livraison du dernier km constitue le maillon le plus couteux (20-50% du cout total de la livraison).

  • Les difficultés de recrutement liées aux conditions de travail difficile pour les chauffeurs-livreurs qui interviennent dans des centres urbains inadaptés.


A l’échelle locale, coconstruire avec l’ensemble des acteurs de la logistique urbaine un schéma directeur qui vise :



  • Proposer des produits fonciers et immobiliers à des coûts abordables pour les activités de la logistique urbaine

  • Harmoniser les réglementations à l’échelle de la métropole

  • Favoriser la mixité des usages


A l’échelle nationale, organiser une gestion de livraisons en milieu urbain de façon efficace et respectueuse de l’environnement :



  • Adapter la fiscalité foncière pour les entrepôts et les plateformes de transport combiné dédiées à la logistique urbaine

  • Prévoir à court, moyen et long terme de l’investissement pour renforcer l’intermodalité des marchandises


Partager :