JOP de Paris 2024 : quelle logistique urbaine ?

L’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (JOP) de Paris 2024 est un formidable défi pour l’ensemble des acteurs de la chaîne logistique, avant, pendant et après ce rendez-vous. Le point sur les différentes instances et actions qui orientent les axes à mettre en œuvre.

La mobilisation de l’ensemble de l’écosystème logistique est indispensable pour répondre à la double ambition fixée pour ces olympiades : être exemplaire d’un point de vue environnemental et tirer profit des bonnes pratiques pour l’après JO.

Au-delà des flux spécifiques aux JO, les flux liés aux autres activités du territoire vont continuer, voire s’amplifier : augmentation de la population sur la période, nouvelles contraintes liées à l’organisation des JOP (rues fermées, accès restreints), etc. Afin d’anticiper, plusieurs instances se sont mises en place pour organiser au mieux les chaines logistiques à déployer dans ce contexte.

La logistique spécifique à l’activité des JOP (gérée par Paris 2024 – organisateur des JOP) représente :

  • 30 millions de produits stockés et transportés

  • 100 00 m2 de stockage

  • 17 000 livraisons (soit 1,7 millions de km – 33 fois le tour de la terre)

  • 202 provenances de biens

Le groupe de travail logistique des JOP 2024

Le groupe de travail logistique des Jeux Olympiques 2024 a pour mission d’identifier et de mettre en place les conditions de réussite de la logistique urbaine « habituelle » avant, pendant et après cet évènement. Il traite de toute la logistique parallèle à celle propre aux JO, qui elle est traitée par Paris 2024.

Le groupe de travail, qui fait partie du Comité stratégique des mobilités des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, associe des acteurs publics (Ville de Paris, Paris 2025, délégation interministérielle aux jeux olympiques et paralympiques – DIJOP, la direction générale des Infrastructures, des Transports et des Mobilités – DGITM) et des acteurs privés via le club Logistique en Or.

Le club logistique en or

Initiée par l’organisation professionnelle l’Union TLF en 2019, cette démarche collaborative a réuni les représentants de l’écosystème du transport et de la logistique. Associations, fédérations et syndicats se mobilisent ainsi pour élaborer avec les pouvoirs publics des pistes d’action pour répondre aux enjeux logistiques des JO. Cette initiative se fixe 3 grands objectifs :

  • Montrer aux décideurs politiques que la profession est mobilisée pour soutenir les Jeux.

  • Inviter les acteurs à participer à un travail commun avec la profession pour chacun des grands enjeux et actions pointés par la profession.

  • Sensibiliser les entreprises concernées et préparer l’anticipation de cette période en termes de flux de transport avant, pendant et après les Jeux.

Groupes de travail du Club Logistique en Or

46 organisations ont participé à cette initiative, organisée en 5 groupes de travail :

  • Infrastructures,

  • Organisation des opérations et des flux,

  • Environnement,

  • Réglementation

  • Ressources humaines.

De ces travaux sont ressortis 53 propositions présentées aux membres du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024 (COJO), de la Délégation Interministérielle aux Jeux Olympiques et Paralympiques (DIJOP), de la Ville de Paris et de la Direction Générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer (DGITM).

" Faire du secteur transport et logistique un atout réussite dans l’organisation des JOP 2024, mais également opérer pour le maintien et le développement d’une logistique du quotidien nécessaire à la collectivité pendant et après cet évènement ".
Club Logistique en Or

Les actions en cours

Suite à la présentation des 53 propositions, le GT Logistique JOP a sélectionné 4 chantiers prioritaires :

1. Valorisation de l’offre multimodale disponible pour les prestataires logistiques


Le travail mené sur la valorisation de l'offre multimodale a abouti à la production du rapport Les acteurs du transport multimodal de marchandises en Île-de-France : un atout durant les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Ce recueil opérationnel présente les chaînes logistiques multimodales des professionnels du secteur (solutions fluviales, ferroviaires, portuaires, routières et cyclologistiques) ainsi que des grilles d’analyses de ces solutions pour aider les intégrateurs à construire leurs offres. Des contacts sont également identifiés pour aider les acteurs qui devront dimensionner des prestations logistiques durant les JOP à approfondir le sujet.

Ce travail a été mené par les membres du Club Logistique en Or, SNCF réseau, Voies navigables de France et HAROPA PORT.

2. Numérisation des arrêtés de circulation et de stationnement aux abords des sites

Afin de rendre plus lisible et accessible les réglementations de circulation et les aires de livraisons disponibles sur le territoire concerné par les JOP, le ministère de la Transition Ecologique finance une étude portant sur les réglementations marchandises (dans la continuité d’un projet financé par la Région Ile de France, BAC IDF). Cette étude comporte plusieurs phases :

  • Phase de recensement, numérisation et mise en base de données des arrêtés de circulation marchandises et des aires de livraisons des communes concernées ;

  • Phase d’analyse permettant d’identifier des contradictions, ou de pointer des difficultés de compréhensions de la réglementation en place, afin d’aider les collectivités à revoir les réglementations, faciliter l’harmonisation ;

  • Phase de déploiement d’un outil de saisi des arrêtés visant à collecter les arrêtés temporaires sur la plate-forme BAC IDF ;

A venir, et en lien avec le projet porté par la Start Up d’État DiaLog, il s’agira de développer les fonctionnalités de création, publication des arrêtés temporaires en prenant en compte les spécificités des JOP d’une part. D’autre part, seront construits les outils d’exploitation des données (en particulier cartographiques) avec un volet open source et un volet outil spécifique afin de permettre d’informer les livreurs pour préparer les tournées et pour inciter à une articulation volontaire entre communes limitrophes.

Un premier rapport de la phase d’analyse sera bientôt disponible. Il sera suivi d’un second rapport contenant des propositions de standardisation et de cartographie des arrêtés par communes, qui amèneront à une concertation avec les collectivités locales concernées autour des articulations optimales de ces réglementations.

3. Des chartes logistiques urbaines durables aux abords des sites olympiques

Le programme InTerLUD accompagne la Métropole du Grand Paris dans la mise en œuvre de son pacte métropolitain pour une logistique urbaine durable. En particulier, le programme participe à la coordination des démarches de logistique urbaine des EPT et communes de la métropole. Cet accompagnement se formalise par de la formation et des apports d’outils méthodologiques, pour mobiliser les acteurs privés du territoire tout en tenant compte des démarches sur les territoires voisins. InTerLUD accompagne également la communauté d'agglomération de Versailles Grand Parc dans l'élaboration de sa charte de logistique urbaine durable.
Les JO seront un tremplin à cette coordination locale.

Un webinaire pour informer, anticiper et adapter la logistique urbaine du quotidien pendant les Jeux Olympiques

Les Jeux Olympiques et Paralympiques vont bousculer la logistique métropolitaine pendant plus de deux mois : mise en place de corridors spécifiques, apparition de nouveaux points de congestions, approvisionnement et livraisons différés…

Le 19 janvier 2023, le programme InTerLUD organise un webinaire dédié à la logistique des professionnels franciliens lors des JO 2024. L’objectif est de sensibiliser mais aussi d’informer les commerçants, les transporteurs, les artisans, tous ces opérateurs impactés dans leur organisation quotidienne. Il s’agira d’anticiper pour adapter la logistique urbaine durant les JOP Paris 2024.


retour aux actualités
Partager :

Ces actualités peuvent vous intéresser