Les bénéfices attendus pour l’ensemble des acteurs

S’adapter aux impératifs écologiques et énergétiques, tout en conservant la compétitivité économique du territoire.

Réduire les impacts sur l’environnement : pollution atmosphérique, émissions de gaz à effet de serre, consommation d’énergie, bruit…

La logistique urbaine, aujourd'hui presque totalement dépend des énergies fossiles, représente, du fait de son poids et des possibilités d'optimisation, un levier considérable de la transition énergétique. Des progrès importants ont été réalisés ces dernières années et les opérateurs sont dans l'ensemble des prêts à s'engager dans des démarches vertueuses.
Ces deux tendances peuvent nourrir la réflexion des élus sur la transition énergétique du territoire. En effet, le secteur de la logistique urbaine peut être un accélérateur de cette transition. La collectivité doit donc s'appuyer sur les entreprises du secteur de la logistique urbaine pour initier cette dernière

Apaiser les centres-villes : pollution visuelle, congestion, accidents, conflits d’usage de la voirie…

Le transport des marchandises en ville représente environ 20% du trafic en milieu urbain, mais il est responsable d'un quart des émissions de CO2, d'un tiers des émissions d'oxydes d'azote et de la moitié des particules liées à la circulation urbaine (Ademe, Engagement volontaire en faveur de la logistique urbaine, 2018). Ces chiffres continuent de s'accroître avec le développement de l'e-commerce et l'éloignement des plates-formes logistiques des centres urbains. Le problème récurrent de la congestion et ses conséquences sur l'efficacité des activités, la qualité de vie et l'image de la ville nuisent à l'attractivité même de la collectivité. La réservation de foncier pour les activités logistiques, l'amélioration du fonctionnement des aires de livraison,

Améliorer le cadre de vie et la santé publique

La logistique urbaine favorise le développement social des villes et de leurs quartiers. Elle est le lien entre le monde des affaires, les institutions, les résidents, dans les quartiers centraux ou périphériques, assurant le maintien de la population et des activités. Indirectement, elle contribue au renforcement des liens sociaux.
Le transport de marchandises en ville est également une source d’emplois non délocalisables pour les territoires. Il convient cependant d'accompagner ces pratiques de livraisons émergentes, comme le CtoC, les Uber, de manière à garantir les bonnes conditions de travail pour les livreurs. Elle favorise également l'animation urbaine et donc la vie de quartier en permettant l'approvisionnement des commerces.

Améliorer l’efficacité du transport des marchandises

La plupart des villes sont contraintes par un héritage urbanistique ancien qui n'est pas toujours compatible avec les nouveaux modes de vie, les nouvelles mobilités et surtout les besoins logistiques (espace, voirie). L'approvisionnement de la ville qui permet le maintien des activités économiques, de l'habitat, et donc l'attractivité nécessite une logistique urbaine "intégrée".
Ou ces dernières années les activités logistiques ont, été repoussées en périphérie des villes, ce qui a augmenté la distance des livraisons. Les entrepôts ne seront probablement pas en zone urbaine dense, mais plusieurs projets d'espaces logistiques urbains émergent sur le territoire, permettant une optimisation des livraisons et l'utilisation de véhicules propres en centre urbain.
D'autre part, la prise en compte de la logistique urbaine dès la phase de conception dans les projets d'aménagement, dans les opérations immobilières permet de réserver de l'espace pour le stationnement et la livraison des marchandises ce qui est primordial pour le développement durable des villes.

Renforcer l’attractivité et la compétitivité du territoire

La logistique urbaine est essentielle au développement économique des collectivités. Elle assure l'approvisionnement des activités économiques, particulièrement des commerces, et contribue au dynamisme économique des villes. De plus, la logistique urbaine est une fonction de support permettant l'émergence de nouveaux services (livraison à domicile, etc.) eux-mêmes vecteurs de dynamisme et d'emplois.

Créer de l’emploi et des conditions de travail de qualité

Les activités de transport et de logistique urbaine représentent un réservoir d’emplois non délocalisables et particulièrement diversifiés en termes de qualifications. La collectivité a de ce fait tout intérêt à développer sur son territoire des activités de logistique urbaine, notamment pour créer des débouchés professionnels auprès de populations peu mobiles ou en retour à l'emploi, avec des perspectives d'évolution de carrière.
Par ailleurs, les métiers de la logistique urbaine sont en perpétuelle évolution du fait des innovations, des changements de pratiques de consommation… Le secteur se réinvente en permanence.

Partager :