Les leviers d’action

La logistique urbaine est un levier d’action pour toutes les collectivités. L’organisation de ces flux conditionne bien sûr la circulation en ville, mais également l’activité commerciale, l’attractivité touristique et plus généralement le cadre de vie des citoyens.

Levier d’attractivité des villes et de compétitivité de l’économie locale

Premièrement, la performance de la chaîne logistique contribue au développement des activités économiques (commerces par exemple). Les entreprises cherchant à s'implanter sur un territoire avancent comme critère de choix de localisation : une offre et une organisation en transport / logistique performantes.

Deuxièmement, un réservoir d’emplois non délocalisables :  les activités de transport et de logistique urbaine représentent un réservoir d’emplois non délocalisables et particulièrement diversifiés en termes de qualifications. La collectivité a de ce fait tout intérêt à développer sur son territoire des activités de logistique urbaine.

Troisièmement, un service apprécié par les concitoyens que l’on perçoit notamment avec l’essor du e-commerce et des livraisons à domicile. Par ailleurs, c’est un enjeu pour les collectivités de réduire les nuisances liées au transport de marchandise en ville, notamment parce que la population est de plus en plus sensible aux nuisances quotidiennes : bruit, pollution, congestion routière.

Levier vers la transition énergétique des territoires

Le secteur des transports est un contributeur aux émissions de polluants : 56 % des oxydes d'azote, 12 % des particules 10 μm, 16 % des particules 2,5 μm (CITEPA, données 2016). Le transport de marchandises, très dépendant du diesel, contribue notablement à ces émissions (en comparaison des kilomètres parcourus). La logistique urbaine peut donc être un levier vers la transition énergétique (utilisation d'énergies alternatives au diesel, développement de points d’avitaillement, expérimentation de nouveaux matériels roulants, production d'énergie locale...).

Frein à l’isolement des territoires

Des villes petites ou de taille moyenne voient leur population décroître progressivement en raison de l'abandon des services essentiels ou de la fermeture de commerces de proximité. Ces derniers ont du mal à survivre compte tenu de l'expansion faiblement maîtrisée des centres commerciaux en périphérie des grandes villes. La logistique urbaine n'est pas exclusivement à destination des grandes villes, mais peut également se penser comme un facilitateur d'approvisionnement des commerces des villes ou villages reculés. Elle peut constituer un des leviers d'une nouvelle dynamique commerciale en faisant entrer le commerce physique dans l'ère des services numériques.

Partager :